Sur

En novembre 2001, un symposium sur la prière de guérison a eu lieu à Rome. Il a été organisé conjointement par le Vatican par l’intermédiaire du Conseil Pontifical pour les Laïcs et du Service International Catholique de Renouveau Charismatique (ICCRS), le comité international mis en place par le Saint-Siège pour promouvoir le Renouveau Charismatique Catholique (CCR) dans le monde entier. Le symposium a montré clairement que le Vatican était intéressé à promouvoir la guérison chrétienne non seulement au sein du Renouveau charismatique catholique (RCC), mais partout dans l’Église catholique romaine. Après ce symposium, une quarantaine de dirigeants internationaux du CCR se sont réunis pour assurer le suivi de cette rencontre historique. Les dirigeants ont décidé de faire le point sur tout ce que le Seigneur nous avait enseigné depuis 1967, lorsque le Renouveau Charismatique Catholique a commencé, dans les domaines de la guérison et de la délivrance, y compris ce que le Seigneur avait révélé aux chrétiens d’autres dénominations. Un plan de travail a été proposé et accepté. Le président de l’ICCRS m’a demandé si j’allais entreprendre ce projet. En septembre 2002, j’avais commencé à travailler à plein temps sur cette recherche. J’ai lu de nombreux livres et articles sur la guérison chrétienne et j’ai suivi des séances de formation sur ces sujets, en particulier avec Francis et Judith MacNutt. En 2006, j’ai envoyé mon texte à la Commission doctrinale de l’ICCRS qui a imprimé son propre document en 2008 sous le titre Prier pour obtenir la guérison: Réflexions doctrinales et directives pratiques. En 2015, l’ICCRS a publié une version mise à jour de ce document.

Tout seul, j’ai poursuivi mes recherches sur différentes méthodes de prière de guérison que le Seigneur avait bénies. De septembre 2004 à 2012, un samedi par mois, j’ai offert des séances de formation aux catholiques dans la région d’Ottawa, au Canada. Chaque mercredi soir, une vingtaine d’entre eux se sont réunis pour prier pour la guérison des personnes qui le demandaient.

J’ai développé l’enseignement et les formes de guérison que vous recevez dans ce document à partir de cette expérience. C’est un travail en cours de réalisation. Les enseignements et la formulation de la prière ne sont pas dans leurs formes finales. Ils le seront quand j’aurai terminé mes recherches sur la guérison. La date au début de chaque formulaire d’enseignement et de prière indique la dernière version du texte.

Tout au long des manuels, j’ai généralement utilisé le masculin seulement, au lieu du masculin-féminin pour simplifier le texte. Sauf indication contraire, les citations bibliques sont tirées de la version révisée de la version standard, édition anglicisée catholique (NRSV-CE). D’autres traductions sont parfois utilisées en raison de différences dans l’accent ou le vocabulaire, avec une préférence accordée aux éditions catholiques de la Bible, comme la Nouvelle Bible Jérusalem (NJB), la Nouvelle Bible Américaine (NAB), la Bible Douay-Rheims (DRB) , et la version catholique du domaine public (CPDV2009). CCC se réfère au Catéchisme de l’Église catholique, 1994. Les abréviations des livres bibliques et les conventions orthographiques anglaises sont généralement conformes au guide de style de l’ICCRS.

L’efficacité de la prière de guérison dépend de la docilité du chef de prière aux inspirations de l’Esprit de Jésus. C’est l’Esprit de Dieu qui guérit, pas une méthode. Le Saint-Esprit nous a montré au fil des ans qu’il existe des façons de faire les choses qu’il préfère et qu’elles sont toutes conformes à ce qu’il dit dans les Écritures. Vous ne devriez jamais interpréter les modèles de prière que je propose comme autre chose que des suggestions et des voies possibles. En tout temps, la prière de guérison doit avant tout être docile à l’inspiration du Saint-Esprit.

Henri Lemay

henrilemay2@gmail.com

1433 Promenade Leblanc, Orléans, ON  K1C 3W7 CANADA

(+1) 613 837-3702

© 2018  Henri LEMAY – Ce document est protégé par droits d’auteurs pour empêcher son utilisation à des fins commerciales. Pour une utilisation personnelle et sans but lucratif, toute personne peut librement le reproduire, tel quel, en tout ou en partie, à condition que la source soit attribuée. Pour une utilisation en groupe, les organisateurs doivent communiquer avec l’auteur pour la question des droits d’auteurs.